Un poète qu'on ne lit plus

Publié le par myosotis

 

Un Poète qu'on ne lit plus

Il existe un poète aux odes insondées,
Plus vaste que les cieux, plus grand que l'infini ;
Son cœur est l'océan où naissent les idées,
L'univers à genoux chante son nom béni.

Son regard rajeunit les croyances ridées ;
Il sculpte au cœur humain l'espoir dans le granit,
Il calme de la mer les vagues débordées ;
Aigle impossible, il a l'immensité pour nid.

Sa plume est le soleil ; son poème, le monde ;
Les monts et les forêts que la tempête émonde,
Les océans profonds que tord le vent du flux,

Sont les notes sans fin de sa vaste harmonie ;
L'homme est l'écho complet de son œuvre infinie.
Ce poète, c'est Dieu ; mais on ne le lit plus.

 

                                 Etienne Eggis  (1830-1867)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

© ROSIA 02/12/2008 13:24

Bonjour
Un petit passage pour te souhaiter une belle et excellente journée
Bisous