essaie encore de Le rencontrer

Publié le par myosotis

 

Toi qui penses que Dieu nous a oublié, qu'Il est lent à répondre,
Toi qui trouves trop compliqué de Le chercher, de Le trouver,
Voudrais-tu seulement essayer, essayer de tout attendre de Dieu?
Voudrais-tu changer ta façon de l'imaginer avant de Le supplier ?

J'ai décidé d'essayer de m'attendre à Lui tous les jours
J'ai décidé d'essayer de croire en Sa bonté
Et ce qu'Il m'a déjà donné m'a tellement étonnée

Si j'avais su plus tôt qu'Il pouvait s'approcher si près de nous
Si j'avais pu comprendre avant,
Si je pouvais ne pas avoir dit sur Lui ce que j'ai dit
Si je pouvais ne plus jamais recommencer…

Il m'étonne si souvent, Il m'émerveille…
Les mots ne sont pas assez beaux, si insuffisants
Pour dire tout ce que Il m'a déjà donné
Dès que j'ai abandonné mes paroles dures contre Lui, mon Dieu

C'est nous qui ne comprenons pas, c'est nous qui Le salissons
Celui qui s'attend vraiment à Lui ne peut pas être déçu
Celui dans le cœur duquel il n'y a pas de doute sur Sa bonté
Voit la grandeur de Son bras et peut danser de joie

Il est bon pour moi, sans que je ne puisse le mériter,
Il m’a pardonné   tout ce j’ai déjà mis devant Lui, tout mon passé
A moi de ne jamais avoir la moindre crainte quand je suis éprouvée
A moi de ne pas Le prendre pour un menteur.
Mes doutes sont des insultes, je l'ai compris, et je Lui demande pardon.

Depuis des milliers d'années que Dieu nous demande de Lui faire confiance
Y-a-t-il eu un homme, une femme, qui n'ait eu l'ombre d'un doute dans son cœur
Et qui ait été déçu, et qui ait regretté d'avoir vraiment mis son espoir en Lui ?
Avons-nous raison de Lui faire si peu confiance ? Qui est fermé,  Lui ou nous ?

Pourquoi ne  jamais avoir le cœur qui bat à l'avance
Quand on Lui demande quelque chose ?
A-t-Il menti en disant : Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?
Qui a vraiment cru ? Qui a dansé de joie en l'attendant ?
Je ne vois si souvent dans mon cœur qu'une très faible espérance

Et pourtant Il m'a déjà tant répondu...
Et en sondant mon cœur, moi j'y vois que des doutes et que des craintes
Qui ne mériteraient de Ta part que du mépris, mon Dieu.
Mais maintenant j'en souffre et c'est moi qui me méprise

Et je ne peux plus Te condamner de ne pas toujours me répondre.
J'ai compris que le moindre de mes doutes est  une offense pour Toi
Pour Celui qui ne ment pas, qui promet et tient Lui Ses promesses.
Mon cœur est fermé mais je veux faire tout pour changer.

Tu as dis si vrai, mon Jésus, quand tu as dis :
Race incrédule et perverse, lent à croire à et comprendre !
Pourquoi retournons-nous notre colère contre Toi ?
Qui nous a trompés si facilement ?

Une seule chose est vraiment digne de Toi, mon Dieu,
Un cœur calme et confiant, qui ne tremble pas à l'annonce d'une mauvaise nouvelle,
Mais qui danse et saute de joie dans l'attente de la réponse de son Dieu
Moi je veux avoir ce cœur-là, et Tu le sais mon Dieu

Puisque tu as dis " Tout ce que vous demanderez, croyez que vous l'avez reçu"
J'ai plus envie d'apprendre à Te croire, avant de Te demander
J'ai toujours fait les choses à l'envers et je me suis permis de Te juger
Corrige-moi, mon Dieu, sois patient avec moi

Comme j'ai envie de me taire,
Comme je regrette les paroles que j'ai dites contre Toi
Comme je me trouve stupide, comme je voudrais changer....
On croit les hommes, avec leurs mensonges et leurs faiblesses

On voit tant de gens faire n’importe quoi puis crier contre Toi
Le poing levé, ils ne comprennent pas
La colère et la peur ont repoussé leur faible espérance
Qu’ils s’habituent même à te maudire 



Mais Ta bonté est si grande que Tu restes là attendant…
Que nos cœurs en révolte se tournent vers Toi enfin
Que notre poing se dessert,  que nous te donnions la main
Et que Ta présence fasse revivre notre espérance

Pardonne moi d’avoir voulu tout comprendre
Donne-moi juste de désirer Te connaître, et change tout en moi,
Définitivement, complètement...car Tu en es digne
Tu as tant usé de patience envers moi, ho oui !

Je te vois quand tu étais sur la terre,
Je cherche le malade à qui tu as refusé la guérison, la consolation
Et je ne le trouve pas…Mais aujourd'hui,  c'est si différent
Je me dis que je dois en chercher ailleurs la raison.

Alors je vois un coupable, moi, mon cœur et mes doutes !
Mais Tu souffles sur mon cœur un vent nouveau
Tu souffles sur la terre entière un vent qui renverse nos raisonnements
Tu viens avec puissance nous montrer Ton amour 



Car Tu es ce Dieu qui est le même hier, aujourd’hui et éternellement !


Et c’est ce Dieu là que j’ai choisi d’aimer
C’est par Toi que je veux être touchée maintenant !
Car Tu es là, je n’en doute plus !

 

 
 …Pour toi aussi qui lis ces quelques lignes, Il est là !

                                                                Perle et Myosotis

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article